Apprentissages des langues : pourquoi les collégiens ne choisissent plus l’allemand

Apprentissages des langues : pourquoi les collégiens ne choisissent plus l’allemand
Apprentissages des langues : pourquoi les collégiens ne choisissent plus l’allemand

En 1994, 600 000 élèves choisissaient l’allemand d’après l’association pour le développement de l’enseignement de l’allemand en France (ADEAF). En 2021, ils étaient moins de 150 000 et en 2022, seulement un peu plus de 139 000.

Pourquoi les collégiens boudent l’allemand ?

Il pourrait y avoir plusieurs raisons au fait que les collégiens se détournent de cette langue germanique.

– Les élèves trouvent souvent l’allemand trop compliqué à apprendre. Il est vrai que cette langue possède une grammaire compliquée comportant de nombreuses déclinaisons très techniques, les mots changeant de forme selon leur rôle dans la phrase. L’allemand requiert donc une grande attention et de la concentration lors de son apprentissage. La longueur des mots peut aussi être impressionnante, notamment lorsqu’il s’agit de mots composés !  Sa phonétique est également rugueuse, surtout si on la compare à des langues comme l’espagnol (que préfèrent les élèves) ou l’italien qui ont des sonorités plus chantantes. Ces deux langues comportent également davantage de bases communes avec le français. En Allemand, certains sons sont compliqués à reproduire.

Un manque de professeurs d’allemand : en 2022, 72 % des postes de professeurs d’allemand n’ont pas été pourvus au CAPES et, même si le chiffre est en baisse en 2023, il s’élève encore à 58 %.

– Il y a également peu d’initiation, à l’école primaire, à l’allemand. L’Education nationale souhaitant que l’anglais soit la première langue d’initiation.

– Si avant, les parents orientaient leurs enfants vers l’allemand en première langue afin qu’ils soient inscrits dans les meilleures classes, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Les élèves germanistes sont répartis dans plusieurs classes.

– L’allemand étant une langue difficile, et par crainte des mauvaises notes pénalisantes sur Parcoursup, l’allemand est délaissé.

L’allemand en seconde langue

Petite consolation à cette désaffection des élèves pour la langue de Goethe, si sa part, en première langue, représentait seulement 2,5 % en 2022, en deuxième langue, elle atteignait, la même année, 14,8 % soit 656 000 élèves. C’est déjà un mieux !

voirenimages.net vous produit ce texte qui aborde le thème «  ». Le but de voirenimages.net étant de rassembler en ligne des données sur le sujet de puis les diffuser en essayant de répondre du mieux possible aux interrogations que tout le monde se pose. Cet article se veut reconstitué de la façon la plus correcte que possible. Si jamais vous projetez d’apporter quelques précisions autour du sujet «  », vous avez la possibilité de d’échanger avec notre rédaction. Dans les prochaines heures on rendra accessibles à tout le monde d’autres annonces autour du sujet «  ». Alors, consultez régulièrement notre blog.