Blog Brésil. Le brésilien, une langue métisse

Blog Brésil
Blog Brésil

Sur la carte des desserts, je lis “petit gâteau”, en français. Certes, c’est un petit gâteau, mais encore ? Au Brésil, ce nom désigne plus précisément un délicieux fondant au chocolat ! Le brésilien a adopté de nombreux noms français, en gardant en général leur sens d’origine. Il y a quelques curiosités : au Brésil, le mot bonê désigne une casquette et non un bonnet ! Mais, beaucoup plus étrange, le mot français “crachat” s’est transformé en cracha en portugais, nom donné aux badges, ces fameux sésames pour tout événement privé ! Par une transition insolite : en France, par le passé, le mot “crachat” désignait aussi un insigne militaire dans la cavalerie !

Cette influence du français est particulièrement forte au XIXsiècle, période durant laquelle toute l’oligarchie brésilienne le pratique couramment : c’est la langue des salons, de la diplomatie et de la culture. Mais aussi celle de la mode, qui va entrer directement dans la langue brésilienne : bijouteria, maiô, cachecol, nécessaire, maquiagem, lingerie, boutique, chique, vitrine, degradê mais aussi sutiã (“soutien-gorge”) et batom (“rouge à lèvres”)… Vous remarquerez l’orthographe : à l’époque, et durant longtemps, l’habitude au Brésil était de prononcer et d’orthographier les noms étrangers “à la brésilienne”. Le ciao italien est donc devenu tchau ; et le football anglais, futebol !

Les autres influences

Mais il y a quelque temps, avec l’invasion généralisée de l’anglais, les Brésiliens ont renoncé à cette excellente habitude : désormais, on garde le mot nord-américain tel quel ! Je reconnais que je rencontre parfois des difficultés à reconnaître le mot d’origine avec une prononciation brésilienne. Langue parlée et langue écrite divergent !

Curieusement, la langue brésilienne a intégré peu de mots d’origine italienne, allemande, libanaise ou japonaise, issus de ses principales communautés d’immigration. En revanche, historiquement, elle a intégré de nombreux mots indigènes ou africains, dont beaucoup de Brésiliens ignorent d’ailleurs l’origine aujourd’hui.

Les termes indigènes sont nombreux parmi les noms de lieu. Celui d’un parc, par exemple : Ibirapuera ; d’un quartier : Ipanema ; d’une petite ville : Ubatuba ; de la capitale d’un État : Curitiba ; d’un État : Amapá. Mais ils sont aussi fréquents dans la nourriture : tapioca, abacaxi (“ananas”), amendoim (“arachide”), pipoca (pop-corn), caju (cajou)… Une curiosité, il existe deux termes familiers pour désigner un gamin : guri, qui est un nom indigène, et moleque, qui est d’origine africaine ! Le grand brassage.

Portugais du Brésil

Vous me direz : mais, quand même, la langue du Brésil, c’est le portugais, non ? Oui et non. C’est bien du portugais mais un portugais revisité, tropicalisé, souvent simplifié. On n’hésite pas à inventer de nouveaux mots. On prête peu d’attention à la syntaxe et à la grammaire ; on privilégie une communication directe, simple. On ne se préoccupe pas beaucoup du “bien parler” ; de ce fait, on est très tolérant avec le gringo qui fait des efforts pour baragouiner ! Ça n’empêche pas cette langue d’être belle, poétique et musicale, comme dans les meilleures chansons de bossa-nova et de MPB (música popular brasileira).

Affrication carioca

Il y a aussi les accents et les particularités régionales. Récemment, les médias hexagonaux se sont interrogés sur cette prononciation adoptée par certains jeunes Français savamment nommée “affrication”. Ils s’interrogent sur son origine. Mais sachez que les Cariocas la pratiquent depuis bien longtemps. Quand un Carioca parle d’“a noite na cidade” (“la nuit dans la ville”), il prononce avec ostentation “a noitchi na cidadji”. Comme ces jeunes Français !

voirenimages.net vous produit ce texte qui aborde le thème «  ». Le but de voirenimages.net étant de rassembler en ligne des données sur le sujet de puis les diffuser en essayant de répondre du mieux possible aux interrogations que tout le monde se pose. Cet article se veut reconstitué de la façon la plus correcte que possible. Si jamais vous projetez d’apporter quelques précisions autour du sujet «  », vous avez la possibilité de d’échanger avec notre rédaction. Dans les prochaines heures on rendra accessibles à tout le monde d’autres annonces autour du sujet «  ». Alors, consultez régulièrement notre blog.