Comme en France, le Royaume-Uni va interdire les smartphones dans les écoles

Comme en France, le Royaume Uni va interdire les smartphones dans les écoles
Comme en France, le Royaume Uni va interdire les smartphones dans les écoles

Le gouvernement britannique a confirmé son projet d’interdire l’utilisation des téléphones portables dans les établissements scolaires anglais, via des directives à l’intention des chefs d’établissement. Cette décision tombe alors que l’on s’inquiète outre-Manche de l’omniprésence des smartphones parmi les jeunes — 97% des enfants en possèdent un dès l’âge de 12 ans, selon les données de l’Ofcom — et les inquiétudes liées aux distractions, au harcèlement et à la pression sociale qu’ils peuvent engendrer.

Une mesure qui fait polémique

La secrétaire à l’Éducation, Gillian Keegan, a souligné l’objectif de cette directive : redonner aux écoles la confiance nécessaire pour effectuer un changement bénéfique pour les élèves, même si ce changement risque de se heurter à la résistance des parents. Gillian Keegan espère également que cette mesure renforcera la cohérence des pratiques éducatives en matière d’utilisation des téléphones.

Malgré l’accueil favorable de certains responsables d’établissements, qui considèrent l’interdiction comme un moyen d’améliorer la scolarisation des élèves, cette annonce a également suscité des critiques. Des syndicats d’enseignants ont fait remarquer que de nombreuses écoles appliquaient déjà des politiques strictes concernant les téléphones portables, qualifiant ainsi les nouvelles directives de redondantes.

Geoff Barton, secrétaire général de l’Association of School and College Leaders, a même qualifié cette mesure de « non-politique pour un non-problème », en rappelant le fait que l’usage compulsif des téléphones se produit en dehors des heures scolaires.

Au-delà des enjeux immédiats liés à l’environnement d’apprentissage, la question de l’utilisation des téléphones portables par les enfants soulève également des préoccupations plus larges concernant l’accès à des contenus préjudiciables. L’appel d’Esther Ghey, mère d’une adolescente assassinée, à une régulation plus stricte de l’accès des mineurs aux réseaux sociaux, ainsi qu’à la conception de téléphones spécifiques pour les moins de 16 ans, reflète l’inquiétude croissante au Royaume-Uni. Bien que le gouvernement se soit dit ouvert à la discussion sur ces propositions, aucune mesure concrète n’a encore été envisagée.

En France, la question de l’usage des téléphones portables en milieu scolaire a également fait l’objet de débats et de décisions législatives. En 2018, une loi interdisant l’utilisation des téléphones portables dans les écoles primaires et les collèges a été promulguée.

Comme au Royaume-Uni, cette mesure vise à favoriser un environnement plus propice à l’apprentissage et à réduire les distractions, ainsi qu’à lutter contre le cyberharcèlement et à encourager les interactions sociales directes entre les élèves. Toutefois, la mise en application de cette loi et son efficacité font l’objet de discussions chez les acteurs de l’éducation. Les établissements ont la flexibilité d’adapter la mise en œuvre de cette interdiction selon leurs spécificités et besoins, ce qui conduit à une variété de pratiques sur le terrain.

🟣 Pour ne manquer aucune news sur le Journal du Geek, abonnez-vous sur Google Actualités. Et si vous nous adorez, on a une newsletter tous les matins.

voirenimages.net vous produit ce texte qui aborde le thème «  ». Le but de voirenimages.net étant de rassembler en ligne des données sur le sujet de puis les diffuser en essayant de répondre du mieux possible aux interrogations que tout le monde se pose. Cet article se veut reconstitué de la façon la plus correcte que possible. Si jamais vous projetez d’apporter quelques précisions autour du sujet «  », vous avez la possibilité de d’échanger avec notre rédaction. Dans les prochaines heures on rendra accessibles à tout le monde d’autres annonces autour du sujet «  ». Alors, consultez régulièrement notre blog.