Gabriel Attal refuse que la France devienne «un pays où TikTok remplace les romans»

Gabriel Attal refuse que la France devienne «un pays où TikTok remplace les romans»
Gabriel Attal refuse que la France devienne «un pays où TikTok remplace les romans»
Gabriel Attal à l’Assemblée nationale ce mardi 10 avril. JULIEN DE ROSA / AFP

Au lendemain de l’étude sur les jeunes et la lecture, commandée par le Centre National du livre et révélée par Le Figaro, le Premier ministre a pris la parole à l’Assemblée nationale sur l’impact des écrans.

«Je ne veux pas d’un pays où TikTok remplace les romans, où les influenceurs remplacent les grands auteurs, et où les écrans prennent peu à peu toute la place.» Après Régine Hatchondo, la présidente du Centre National du livre (CNL), c’est au Premier ministre de tirer la sonnette d’alarme. Hier, une étude préoccupante commandée par le CNL à Ipsos, et révélée dans nos colonnes, pointait la baisse vertigineuse de la pratique de lecture des jeunes Français de 7 à 19 ans, dont le temps libre est désormais cannibalisé par les écrans. Ce mercredi 10 avril, lors de la séance hebdomadaire de questions dans l’hémicycle, la question de la lecture a été la première à être soulevée par le président du groupe Horizons Laurent Marcangeli, citant les chiffres alarmants de l’étude.

À découvrir

Trois chiffres clés sont à retenir. Quotidiennement, les jeunes passent 10 fois plus de temps sur les écrans qu’à lire des livres – la moitié des jeunes a désormais déjà lu un livre numérique, majoritairement sur smartphone. 48% des jeunes ont un écran à portée de main lorsqu’ils lisent. Enfin, ils sont plus de la moitié (61%) à être incapables de lire plus de 30 minutes sans s’arrêter.

«Je connais votre attachement et votre mobilisation sur ce sujet de la lecture, et plus globalement sur la place des écrans et des réseaux sociaux dans la vie de nos jeunes», a déclaré Gabriel Attal. Et de marteler : «C’est, je crois, un sujet de grande préoccupation pour l’ensemble de la représentation nationale.» Le Premier ministre a alors salué «le très bon rapport sur la question de la lecture», remis au mois de janvier par les députés Annie Genevard (LR) et Fabrice Le Vigoureux (Renaissance). Les deux parlementaires listent 35 propositions pour faire face aux difficultés de l’école en la matière.

Un impact terrible

Dans les colonnes du Figaro, Gabriel Attal, alors fraîchement nommé ministre de l’Éducation nationale, alarmait en novembre dernier de l’imminence «d’une catastrophe sanitaire et éducative chez les enfants et les ados». Il avait déploré qu’un enfant de moins de six ans puisse passer autant de temps devant un écran qu’en classe. Le Premier ministre avait alors avancé plusieurs pistes pour endiguer ce problème : «Deux heures par jour consacrées à des activités autour de la lecture dès le CP», la lecture d’au moins «deux textes de plus de 1.000 mots dans les classes supérieures de l’école primaire» toutes les semaines…

Désormais Premier ministre, Gabriel Attal a dénoncé «l’impact terrible [des écrans] pour la société», avant d’énumérer trois enjeux. Premièrement, un enjeu «d’éducation» : «On ne peut pas bien apprendre si on ne sait pas bien lire. » Ensuite, un enjeu «de citoyenneté» : «La transmission de notre culture, de notre identité passe évidemment par ces grands auteurs et la capacité à lire et à apprendre.» Enfin, un enjeu «de santé» : «Plus d’écran, cela veut dire moins de sommeil, et moins de sport», a-t-il conclu. Reste maintenant à joindre le geste à la parole.

voirenimages.net vous produit ce texte qui aborde le thème «  ». Le but de voirenimages.net étant de rassembler en ligne des données sur le sujet de puis les diffuser en essayant de répondre du mieux possible aux interrogations que tout le monde se pose. Cet article se veut reconstitué de la façon la plus correcte que possible. Si jamais vous projetez d’apporter quelques précisions autour du sujet «  », vous avez la possibilité de d’échanger avec notre rédaction. Dans les prochaines heures on rendra accessibles à tout le monde d’autres annonces autour du sujet «  ». Alors, consultez régulièrement notre blog.