La vague #MeToo déferle sur l’hôpital

Les accusations d’une infectiologue sur les agissements d’un urgentiste ont ouvert la voie à d’autres récits. La parole se libère enfin dans le milieu hospitalier où perdure, selon les professionnels de santé, un climat favorable à ces violences, ainsi qu’une tradition d’omerta. « Il est inacceptable que des professionnels de la santé soient victimes de telles violences dans le cadre de leur travail, dit sur LinkedIn Marilyne Pecnard, cadre de santé. Personne ne devrait avoir à subir des comportements déplacés ou abusifs, quelle que soit sa profession. » Selon une enquête de l’Association nationale des étudiants en médecine, 38,4% des étudiantes disent avoir subi du harcèlement sexuel pendant leurs stages hospitaliers, 49,7% des « remarques sexistes », et 5,2% des « gestes déplacés », dont des attouchements.

Vous êtes soignants? Vous avez été témoin ou victime de violences sexuelles ou de harcèlement dans le cadre de votre travail? Témoignez en commentaire.

voirenimages.net vous produit ce texte qui aborde le thème «  ». Le but de voirenimages.net étant de rassembler en ligne des données sur le sujet de puis les diffuser en essayant de répondre du mieux possible aux interrogations que tout le monde se pose. Cet article se veut reconstitué de la façon la plus correcte que possible. Si jamais vous projetez d’apporter quelques précisions autour du sujet «  », vous avez la possibilité de d’échanger avec notre rédaction. Dans les prochaines heures on rendra accessibles à tout le monde d’autres annonces autour du sujet «  ». Alors, consultez régulièrement notre blog.