Les pays émergents pèsent plus lourd sur l’échiquier économique mondial

Les pays émergents pèsent plus lourd sur l’échiquier économique mondial
Les pays émergents pèsent plus lourd sur l’échiquier économique mondial

Les grands pays émergents du Groupe des Vingt (G20) exercent une influence
croissante sur l’économie mondiale. Au cours des deux dernières décennies,
ils ont fortement accru leur intégration aux marchés mondiaux et sont à
l’origine de retombées économiques plus importantes sur le reste du monde.

En cette période où

les perspectives de croissance se détériorent
 en Chine et dans plusieurs autres grands pays émergents, il est primordial
que les décideurs, aussi bien ceux des pays émergents du G20 que ceux des
pays susceptibles d’être touchés, comprennent les circuits par lesquels un
ralentissement pourrait se propager à l’économie mondiale.

Les répercussions que des chocs survenant au sein de pays émergents du G20
peuvent avoir sur la croissance ont pris de l’ampleur au cours des deux
dernières décennies, au point d’être désormais comparables à celles
provoquées par les chocs frappant les pays avancés, comme nous le montrons
dans un chapitre analytique des Perspectives de l’économie mondiale
d’avril 2024. Nous examinons aussi la manière dont ces chocs se propagent
aux entreprises et aux secteurs d’activité d’autres pays par l’intermédiaire
des échanges commerciaux.

Les répercussions les plus importantes sont celles venant de Chine et leur
influence sur la variation de la production des pays émergents est
désormais aussi puissante que celles provoquées par les États-Unis.
D’autres pays émergents du G20, tels que l’Inde, le Brésil, la Russie et le
Mexique, jouent également un rôle important sur les résultats économiques
de leurs voisins.

Nos simulations, établies à l’aide d’un modèle appliqué aux échanges
commerciaux de plusieurs pays dans plusieurs secteurs, laissent apparaître
qu’une baisse de la productivité dans les pays émergents du G20 peut faire
peser sur la production mondiale un effet trois fois supérieur à son niveau
de 2000.

Répercussions sectorielles

Depuis l’accession de la Chine à l’Organisation mondiale du commerce en
2001, les pays émergents du G20 ont doublé leur part dans les échanges
commerciaux internationaux et l’investissement direct étranger, et ils
représentent désormais un tiers du PIB mondial. Ils sont devenus de gros
importateurs de produits manufacturés et de gros exportateurs de biens
intermédiaires, en particulier dans l’industrie manufacturière et
l’exploitation minière.

Par ailleurs, dans la mesure où les pays émergents du G20 sont de plus en
plus intégrés aux chaînes de valeur mondiales, l’évolution de leur
conjoncture économique peut avoir de plus grandes retombées à l’étranger.

De bonnes surprises en matière de croissance peuvent stimuler la
progression du chiffre d’affaires d’entreprises étrangères dans des
secteurs comme les installations électriques, l’outillage et les produits
métalliques, qui sont davantage tributaires de la demande des pays émergents
du G20. L’accélération de la croissance dans les pays émergents, comme
l’Indonésie et la Türkiye, peut également être favorable à des entreprises
étrangères dans des secteurs qui dépendent davantage d’intrants bon marché.

Cependant, une accélération de la croissance dans les pays émergents peut
également être le signe qu’ils étendent leur capacité de production en aval
afin de fabriquer et d’exporter de nouveaux produits faisant directement
concurrence à ceux fabriqués par des entreprises à l’étranger. Les effets
de la concurrence des importations en provenance de pays où les salaires
sont moins élevés, tels que la Chine et le Mexique, semblent prédominer
dans les secteurs dépendant fortement de fournisseurs étrangers, comme les
industries textile et chimique.

Il n’est donc pas surprenant que les chocs survenant dans les pays
émergents du G20 puissent aussi entraîner de vastes redistributions de
l’activité économique entre les pays et les secteurs.

Nos modèles montrent que la plupart des secteurs verront leur activité se
contracter à la suite d’un déclin généralisé de la productivité, plus
particulièrement en Asie. Cependant, les répercussions sont hétérogènes, en
particulier si le déclin est concentré dans des secteurs qui sont intégrés
dans les chaînes de valeur mondiales. Dans ce cas de figure, la plupart des
secteurs manufacturiers dans le reste du monde connaîtraient une expansion,
en particulier l’industrie textile, les produits métalliques et
l’électronique, les entreprises tirant profit de la diminution de l’offre en
provenance des pays émergents du G20.

Les répercussions sur d’autres pays se manifestent aussi sur le marché de
l’emploi. Un choc positif sur la productivité dans des pays émergents du
G20 peut provoquer des pertes d’emplois dans les secteurs correspondants en
raison d’une concurrence accrue, alors que les retombées provenant de
secteurs reliés par les chaînes de valeur mondiale tendent à créer des
complémentarités et des possibilités d’emploi.

Une plus grande responsabilité

Les pays émergents du G20 — en particulier la Chine, mais pas uniquement —
continuent de montrer qu’ils peuvent générer de vastes effets de contagion
au niveau mondial et régional.


Les incidences négatives d’un ralentissement de la croissance dans les
pays émergents du G20, notamment à la suite de chocs du côté de
l’offre, pourraient mettre en péril la trajectoire descendante de
l’inflation dans les pays avancés. Dans les autres pays émergents et
les pays en développement, les répercussions pourraient être encore
plus importantes, ce qui compromettrait la croissance et la convergence
des revenus.

Un ralentissement en Chine pourrait se révéler particulièrement néfaste
compte tenu du statut de superpuissance manufacturière de ce pays et de son
haut degré d’intégration. Mais le rôle croissant de tous les pays émergents
du G20 montre que d’autres peuvent participer au bon fonctionnement de
l’économie mondiale. Une accélération de la croissance dans ces pays, qui
est un scénario plausible, pourrait générer des retombées positives à
l’échelle mondiale et ajouter un demi-point de pourcentage aux taux de
croissance mondiale.


Si elle peut avoir des côtés néfastes, la réaffectation de l’activité
et des emplois entre les entreprises et les secteurs en raison de
répercussions issues de pays émergents du G20 ouvre aussi de nouvelles
possibilités. Les secteurs positionnés pour tirer parti de cette
réaffectation pourraient être aidés par des réformes structurelles, en
particulier dans les marchés du travail et la réglementation des
entreprises. Parallèlement, les décideurs devraient également déployer
des politiques inclusives, y compris à l’aide d’appuis budgétaires
ciblés, afin de permettre une réaffectation efficace de la main-d’œuvre
entre les secteurs et d’atténuer les éventuels effets négatifs de ces
retombées sur la distribution des revenus.

En cette période où le pouvoir économique mondial continue de se déplacer,
une coopération multilatérale efficace et une coordination internationale
de l’action des pouvoirs publics demeurent des axes prioritaires pour bien
gérer les répercussions et atténuer les risques de fragmentation, y compris
en renforçant le dispositif mondial de sécurité financière.


— Ce billet est basé sur le chapitre 4 des Perspectives de l’économie
mondiale d’avril 2024 : « Changement de rôles : répercussions
économiques réelles des pays émergents du G20 ».

***


—Nicolas Fernandez-Arias est économiste au département des études du
FMI, où Alberto Musso, Carolina Osorio Buitron et Adina Popescu sont
économistes principaux.

voirenimages.net vous produit ce texte qui aborde le thème «  ». Le but de voirenimages.net étant de rassembler en ligne des données sur le sujet de puis les diffuser en essayant de répondre du mieux possible aux interrogations que tout le monde se pose. Cet article se veut reconstitué de la façon la plus correcte que possible. Si jamais vous projetez d’apporter quelques précisions autour du sujet «  », vous avez la possibilité de d’échanger avec notre rédaction. Dans les prochaines heures on rendra accessibles à tout le monde d’autres annonces autour du sujet «  ». Alors, consultez régulièrement notre blog.