Webtoon : le géant coréen Naver et l’éditeur français Michel Lafon unissent leurs forces

Webtoon : le géant coréen Naver et l'éditeur français Michel Lafon unissent leurs forces
Webtoon : le géant coréen Naver et l'éditeur français Michel Lafon unissent leurs forces

C’est un joli coup pour Michel Lafon. L’éditeur français vient de signer un partenariat avec le géant coréen Naver , le leader du marché français du webtoon – un format de BD pour smartphone né en Corée du Sud et en plein essor en France et dans le monde -, avec plus de 2 millions d’utilisateurs actifs mensuels sur sa plateforme hexagonale intitulée webtoon. Cet accord va notamment permettre au groupe tricolore d’avoir un droit de préférence sur les principales franchises de webtoon appartenant à Naver en vue de les adapter en version papier.

Plusieurs projets sont déjà dans les cartons. A l’automne, les deux premiers opus de chacune des séries « Marry My Husband » et « High School Mercenary » vont ainsi être commercialisés en librairies avec des tirages respectifs de 80.000 (40.000 pour chacun des deux tomes) et 60.000 (30.000 pour chacun des deux tomes) exemplaires. L’an prochain, six nouvelles séries verront le jour.

« C’est un marché très porteur et l’une de nos priorités va être de proposer ces livres à des prix plus attractifs. Aujourd’hui, le standard qui s’est établi sur le marché français approche de 15 euros et nous allons essayer de tendre vers un tarif plus proche de 10 euros, expose Elsa Lafon, directrice générale de Michel Lafon. Nous allons investir davantage dans le webtoon, en levant notamment un peu le pied sur d’autres activités ».

La réussite de « White Blood »

Aujourd’hui, Michel Lafon génère 60 % de son chiffre d’affaires via la litt�érature en noir et blanc et le reste par l’intermédiaire de l’illustré : BD, manga (dont « Ki & Hi », un manga français très populaire) mais aussi du webtoon. Déjà. Depuis l’an passé, Michel Lafon a ainsi édité plusieurs tomes de « White Blood » et en a vendu près de 100.000 unités en tout. La réussite de l’adaptation de cette licence appartenant à… Naver a compté dans la décision de ce dernier quant au rapprochement avec le groupe français.

« C’est une maison d’édition qui connaît les codes du webtoon et qui s’est souvent lancée sur des formats visant les nouvelles générations de lecteurs, comme lors de leur partenariat avec Webedia, note Emilie Coudrat, responsable du développement de l’offre webtoon de Naver en France. De notre côté, nous faisions jusqu’alors du « licensing » traditionnel en France pour les adaptations papiers et nous allons continuer. Mais nous voulions aussi nous impliquer davantage et ne pas lâcher tout le temps complètement le bébé. Nous connaissons bien les goûts de nos lecteurs, on voit les séries qui marchent bien sur notre plateforme et chacun va apporter ce qu’il sait faire avec Michel Lafon ».

A l’heure actuelle, le succès le plus notable du webtoon en adaptation papier en France a pour nom « Solo Leveling », une licence du rival coréen de Naver : Piccoma (propriété du groupe Kakao) . Edité par Kbooks (appartenant au groupe Delcourt qui va prochainement fermer Verytoon, sa plateforme en ligne de diffusion de webtoon ), l’ensemble des opus de cette franchise phare se sont écoulés à 1,2 million d’unités depuis le mois d’avril 2021. Mais même dans le webtoon, les records sont faits pour être battus.

voirenimages.net vous produit ce texte qui aborde le thème «  ». Le but de voirenimages.net étant de rassembler en ligne des données sur le sujet de puis les diffuser en essayant de répondre du mieux possible aux interrogations que tout le monde se pose. Cet article se veut reconstitué de la façon la plus correcte que possible. Si jamais vous projetez d’apporter quelques précisions autour du sujet «  », vous avez la possibilité de d’échanger avec notre rédaction. Dans les prochaines heures on rendra accessibles à tout le monde d’autres annonces autour du sujet «  ». Alors, consultez régulièrement notre blog.